Les trésors de la ruche

Le miel est-il bon pour les personnes diabétiques ?

Le miel est-il bon pour les personnes diabétiques ?

De nombreuses personnes ajoutent du miel à leur thé ou à leur café ou l’utilisent comme édulcorant dans leurs préparations culinaires. Toutefois, la question se pose de savoir si le miel est bon pour les diabétiques. La réponse à cette question est « OUI », mais dans certaines conditions. Les patients diabétiques doivent gérer et contrôler leur consommation de sucre et de glucides. Cela ne signifie pas qu’ils doivent éviter totalement les sucreries. En quantités modérées, le miel est non seulement sans danger, mais il exerce de puissantes propriétés anti-inflammatoires. Celles-ci peuvent également réduire le risque de complications du diabète

Le miel et le diabète

Le miel est produit par les abeilles, les guêpes ou les bourdons,. Il s’agit d’un liquide épais et de couleur dorée. Il provient du nectar des fleurs. Les abeilles récoltent les produits du miel et les stockent dans leur estomac après avoir atteint la ruche. Le nectar est composé d’eau, de saccharose (sucre) et d’autres matières. Il contient 80 % de glucides et 20 % d’eau. Les abeilles produisent du miel en consommant et en vomissant le nectar à plusieurs reprises. Cette méthode permet d’éliminer l’eau. Les abeilles stockent ensuite le miel dans des nids d’abeilles et l’utilisent comme source d’énergie pendant les hivers. À partir de ce processus différentes catégories de miel sont créés.

Données nutritionnelles du miel

Le miel brut, tout comme le sucre blanc, est un édulcorant. Il contient des glucides et des calories. Le miel est une forme de sucre, c’est pourquoi il faut en limiter la consommation et il ne se périme pas.

Une cuillère à soupe de miel (21 grammes) contient 60 calories. En revanche, 21 grammes de sucre blanc granuleux contiennent 80 calories. Cette quantité de miel contient également

  • 11 mg de potassium
  • 1 mg de phosphore
  • 3,59 g d’eau
  • 1 mg de calcium
  • 1 mg de sodium
  • 17,25 g de sucre
  • 1 mg de vitamine C
  • 0,05 mg de zinc
Lire aussi :   Est-ce que le miel se périme ?

Le miel contient également certaines vitamines B. Le sucre ne contient pratiquement aucun autre nutriment.

L’une des grandes différences entre le miel et le sucre blanc est la digestion. Le corps décompose le miel à l’aide des enzymes présentes dans le miel. De même, la digestion du sucre nécessite des enzymes de l’organisme.

Une autre variation est liée à l’indice glycémique. L’indice glycémique évalue la mesure dans laquelle un glucide spécifique fait grimper le taux de glucose. Les aliments dont l’IG est élevé augmentent rapidement le taux de glucose. Mais ils n’ont qu’une très faible valeur nutritionnelle. Le miel a un IG de 58, et l’IG du sucre est de 60.

abeille qui créé ruche

Remplacer le sucre par du miel pour les diabétiques

Le miel peut être une option saine pour remplacer les sucres raffinés. Il peut s’agir de sucre de canne, de sucre blanc, de turbinado ou de sucre en poudre. Cependant, les individus atteints de diabète doivent le consommer avec modération. Il peut également entraîner une augmentation du taux de glucose. C’est également le cas lorsqu’une personne utilise le miel avec une autre forme de sucre. Les personnes diabétiques doivent consommer occasionnellement des édulcorants, quel qu’en soit le type. En effet, des pics de glycémie récurrents peuvent entraîner une progression rapide du diabète.

Effet du miel sur la glycémie

Le miel est un sucre naturel et un produit alimentaire contenant des glucides. Il est tout à fait naturel que le miel ait un certain impact sur la glycémie. Contrairement au sucre de table, le miel semble exercer un effet moindre sur le taux de glucose.

Lire aussi :   Les différentes catégories de miel : guide des différents types et leurs bienfaits

De nombreuses études ont montré que la consommation de miel peut :

  • augmenter les niveaux d’insuline et,
  • réduire le taux de glucose dans le sang.

Effet hypoglycémique probable

Quelques études ont examiné l’effet du miel et du sucre sur la glycémie. Il a été observé qu’une solution contenant 75 grammes de miel augmentait les taux de glucose et d’insuline chez les personnes atteintes ou non de diabète de type 2 en l’espace d’une demi-heure. Une solution similaire contenant du dextrose a augmenté les niveaux de glucose de manière significative. Dans les deux heures qui ont suivi, les niveaux de glucose ont baissé et sont restés bas dans le groupe du miel par rapport au groupe du dextrose. Il a été proposé que le miel puisse augmenter les niveaux d’insuline.

De meilleures évaluations du diabète

L’étude a également établi un lien entre le miel et la glycémie chez les diabétiques. Les chercheurs ont constaté que le miel exerçait les effets suivants :

  • Le miel réduit les niveaux de glucose sérique à jeun. Ce paramètre est mesuré par un médecin après un jeûne de 8 heures.
  • Le miel augmente le taux de peptide C à jeun. Il aide le pancréas à déterminer la quantité d’insuline à sécréter. De plus, le peptide C joue un rôle clé dans le maintien des niveaux de glucose dans une limite saine.

Le miel a également amplifié les taux de peptide C postprandiaux de 2 heures. Il indique la quantité de peptide après qu’un individu en ait consommé.

Avantages du miel pour les diabétiques

L’un des avantages du miel est qu’il peut augmenter les niveaux d’insuline et contrôler les niveaux de glucose dans le sang. Remplacer le sucre par du miel peut s’avérer bénéfique. Le miel est une bonne source d’antioxydants et exerce de fortes propriétés anti-inflammatoires.

Une alimentation contenant des antioxydants favorise le métabolisme du glucose. Les activités anti-inflammatoires du miel réduisent les complications du diabète. L’inflammation peut provoquer une résistance à l’insuline. C’est pourquoi l’organisme d’une personne ne réagit pas correctement à l’insuline.

Post Comment